• Histoires et Témoignages
Publié le September 14, 2018

J’étais Au Pair, aujourd’hui je suis…

Par Cultural Care Au Pair

Partir Au Pair est une manière infaillible de se développer et s’épanouir personnellement. D’ailleurs, à leur retour des États-Unis, presque tous les Au Pairs estiment être plus indépendants, plus sûrs d’eux et mieux préparés que jamais pour aborder la première étape de leur vie professionnelle.

 

Afin de vous donner un aperçu de l’expérience Au Pair de l’intérieur, nous avons interrogé Eva Meyer, une Au Pair originaire d’Allemagne. Bien qu’elle ne soit âgée que de 22 ans, cela fait déjà une année complète qu’elle a terminé son séjour Au pair. Malgré le temps passé, elle affirme qu’elle se sent encore « super proche et connectée avec son aventure Au Pair ». Eva adore parler de la « meilleure année de sa vie », y compris de ce qui l’a motivée à partir Au Pair, de son développement personnel pendant son séjour à l’étranger, et de comment cette expérience a fait d’elle la personne qu’elle est aujourd’hui…

 

« J’ai été Au Pair. Aujourd’hui, je suis non seulement une étudiante en affaires internationales, mais aussi une animatrice de réunions, une ambassadrice et une créatrice de contenu pour Cultural Care Au Pair. » — Eva Meyer

 

Q : Eva, peux-tu nous dire ce qu’était ta vie avant que tu ne décides de devenir Au Pair ?

R : J’ai grandi à la campagne dans le sud de l’Allemagne, entourée de forêts, de vaches et de charmants petits villages. J’ai toujours eu envie de vivre quelques temps aux États-Unis. J’ai envisagé de participer à un échange lorsque j’étais au lycée, mais je me suis rendue compte qu’une année Au Pair correspondait bien mieux à ma personnalité ainsi qu’à mon envie de travailler avec des enfants.

 

Q : Qu’est-ce qui t’a décidé à devenir Au Pair ? Peux-tu nous raconter ton histoire ?

R : Bien sûr ! Dans mon cas, j’avais déjà décidé de partir Au Pair plusieurs années avant d’en avoir l’âge. Je savais que j’allais devenir Au Pair une fois que j’aurais terminé le lycée. Une jeune fille d’un village voisin, qui était déjà partie Au Pair avec Cultural Care, m’a un peu parlé de l’agence. Peu après, je les ai contactés et je suis allée à ma première réunion (deux ans avant mon départ). Je me suis tout de suite sentie à l’aise avec eux. Je me suis sentie soutenue tout au long du processus d’application et de placement – en plus, j’ai reçu de très bons conseils de la part du bureau de Berlin. Je me sentais donc bien préparée avant mon départ. En y repensant, le meilleur voyage de ma vie a commencé à l’aéroport de Francfort ; j’étais prête à décoller, de même que 40 autres jeunes filles qui elles aussi avaient pris la courageuse décision de partir à l’étranger !

 

Q : Peux-tu nous parler de ton expérience Au Pair ?

R : J’ai choisi une fantastique famille de Pacific Palisades, un très joli quartier de Los Angeles, en Californie. Je sais, j’ai eu beaucoup de chance ! Non seulement parce que l’endroit était magnifique, mais aussi et surtout parce que ma famille d’accueil était la meilleure qu’il est possible d’avoir ! Je me suis occupée de 3 enfants, charmants et super actifs, âgés de 3 à 7 ans. J’ai passé d’incroyables moments avec ma première famille, à tel point que je ne voulais pas retourner chez moi une fois les 12 premiers mois écoulés ! J’ai donc décidé de prolonger mon séjour et j’ai saisi l’occasion de vivre avec une nouvelle famille à l’autre bout du pays. Après des adieux déchirants, je suis partie, avec trois valises bien remplies, vers la Côte Est, plus précisément à Pound Ridge, dans l’État de New York. Malheureusement, je me suis rendue compte que cette nouvelle famille n’était pas celle qui me correspondait le mieux. Peu après mon arrivée, j’ai donc trouvé une autre famille qui vivait aussi dans l’État de New York, elle aussi avec 3 enfants. Après avoir finalisé ce nouveau placement, j’ai passé 8 mois avec ma nouvelle famille d’accueil. En fin de compte, j’ai vraiment été très heureuse d’avoir prolongé mon séjour, même si au début les choses ne se sont pas passées comme je l’avais prévu. C’est la vie ! J’ai voyagé en solo à travers les États-Unis pendant deux semaines avant de rendre à nouveau visite à ma première famille en Californie. Ensuite, j’ai pris un vol pour Munich.

Q : Quel effet cela fait-il de devenir Au Pair aux États-Unis ? Quel a été le changement le plus important pour toi ?

R : Je me souviens que je trouvais que tout était tellement GRAND ! Cela a probablement été le changement le plus important que j’aie vécu. Je me souviens que je suis tombée de la voiture de ma famille d’accueil lors de ma première sortie avec eux, tellement elle était haute ! Mais j’ai tout adoré, dès la première seconde ! J’ai aimé le temps passé à l’école de formation, le voyage à New York et bien sûr ma première rencontre avec ma famille d’accueil. J’étais tellement nerveuse mais aussi tellement heureuse lorsque je les ai vus à l’aéroport, tous bien habillés et avec une pancarte de bienvenue… Deux jours seulement après mon arrivée dans la maison de ma famille d’accueil, nous sommes partis en vacances avec trois autres familles. Chacune d’entre elles avait au moins trois enfants. C’était un peu dur d’être entourée d’autant d’enfants, mais en même temps tellement amusant ! J’ai parfois eu l’impression que l’été était difficile, car tout était tellement nouveau – par ailleurs, les enfants testent vos limites, et il faut un certain temps pour construire une relation… Mais, en fait, c’est vraiment normal ! Je n’ai jamais abandonné et j’y ai mis tout mon cœur ! La mère de ma famille d’accueil a eu une excellente idée : elle m’a proposé de passer une soirée avec chacun des enfants séparément, afin d’avoir l’occasion de créer des liens. Je suis donc partie en vélo avec chaque enfant à tour de rôle. Nous avons dîné ensemble, puis nous sommes allés prendre une glace. Les enfants ont adoré, et de mon côté, je me souviens encore de ces soirées si spéciales !

 

Q : Selon toi, qu’est-ce qui est le plus gratifiant pour un Au Pair ?

R : Le plus gratifiant a certainement été tout l’amour que j’ai reçu. Non seulement de la part des familles avec qui j’ai vécu, mais aussi de mes nouveaux amis venant du monde entier, ainsi que de ma famille et mes amis dans mon pays d’origine ! C’est une expérience tellement agréable que de connaître cette sensation, lorsque les enfants vous font confiance et vous admirent. J’ai adoré toutes les embrassades que j’ai reçues de leur part. J’aimais me blottir avec eux dans le sofa pour leur lire des livres. Votre cœur fondra lorsqu’ils vous diront pour la première fois combien ils vous aiment. Et c’est aussi un sentiment extraordinaire que de pouvoir considérer une autre famille comme la vôtre. Et par chance, dans mon cas, j’en ai trouvé deux !

Q : Quels bénéfices as-tu retirés de ton expérience Au Pair ?

A : Je me considère un peu comme l’exemple parfait des bénéfices qu’un Au Pair peut tirer de son expérience ! Pour commencer, j’ai trouvé deux magnifiques familles avec qui je suis restée en contact. L’une des deux m’a récemment rendu visite, et j’espère que la seconde fera de même l’an prochain. Par ailleurs, je me suis aussi fait de très bons amis du monde entier. Je reviens tout juste de Londres où je suis allée avec une amie française que j’ai rencontrée pendant mon second placement. J’ai aussi fait une visite-surprise en Autriche à une amie que j’avais rencontrée à New York, alors qu’elle rentrait chez elle après son année Au Pair. Je vais aussi aller en Croatie pour la seconde fois cette année, avec ma meilleure amie que j’ai rencontrée à Los Angeles. J’ai maintenant tellement d’endroits à visiter ! J’ai des amis originaires d’Allemagne, d’Angleterre, de Suisse, d’Autriche, d’Italie, d’Espagne, d’Australie, de Suède, du Brésil, du Mexique, du Canada et plus encore. Je les ai tous rencontrés pendant mon séjour Au Pair. N’est-ce pas incroyable ?

 

 

J’ai aussi particulièrement apprécié la partie éducative du programme Au Pair. Grâce aux cours universitaires que j’ai suivis au Santa Monica Community College de l’Université de Californie à Los Angeles (UCLA) et au Manhattanville College, j’ai été acceptée dans une université qui exige habituellement un GPA supérieur au mien. J’y étudie actuellement les affaires internationales. Et j’adore ça !

 

Je suis par ailleurs ambassadrice de Cultural Care pour les nouveaux Au Pairs. Je les guide avant leur départ, je leur donne des conseils et les soutiens s’ils ont besoin d’aide. En outre, je suis aussi Meeting Leader, ce qui signifie que je présente le programme aux Au Pairs potentiels, ainsi que les exigences pour devenir un Au Pair. Je leur fait aussi passer des entretiens, ce qui me permet d’acquérir une véritable expérience dans le domaine du recrutement – c’est sans aucun doute un avantage important pour mes études !

 

J’adore le fait que le programme Au Pair n’est pas quelque chose que l’on fait, et avec lequel on n’a plus aucun lien ni relation une fois qu’elle est terminée. Vous devez penser différemment et envisager toutes les opportunités que le programme Au Pair peut vous offrir, car c’est à ce moment-là que vous deviendrez réellement un citoyen du monde !

Q : En quoi ton expérience Au Pair a-t-elle influencé ce que tu fais actuellement ?

R : Elle a réellement été une source d’inspiration et m’a guidée jusqu’à ce que je devienne ce que je suis aujourd’hui. Avant de débuter mon aventure Au Pair, je n’avais vraiment aucune idée de ce que je voulais faire par la suite. Comme beaucoup d’autres, j’espérais trouver ma voie pendant mon année Au Pair. Par chance, c’est ce qui m’est arrivé !

 

Q : Depuis ton retour, quelles ont été tes principales difficultés et réussites ?

R : Sans aucun doute, mon principal défi a été de me réadapter à l’Allemagne. Pas de stations-service ouvertes en permanence, pas de magasins ouverts le dimanche, pas de plages à proximité, des voitures plus petites, pas d’immenses centres commerciaux, etc. Un autre défi a été de ne plus pouvoir voyager pour aussi peu cher ! Pendant mon année Au Pair, je m’étais habituée à prendre l’avion pour visiter de nouvelles villes le temps d’un weekend. Depuis mon retour, j’économise chaque centime pour mes études. Et, de loin, ma principale réussite a été d’être acceptée dans mon programme d’études. Les cours que j’ai pris à l’UCLA ont été, en quelque sorte, ma « carte d’admission », donc je suis vraiment heureuse de les avoir suivis !

 

Q : Qu’est-ce que le futur te réserve ?

R : Grâce à l’aspect international de mes études, je dois non seulement faire un stage à l’étranger, mais aussi y étudier un semestre. Je pense aller dans un pays scandinave. Par ailleurs, je souhaite voyager autant que possible : j’ai notamment envie de visiter l’Australie, Vienne, la Suisse, Paris, l’Angleterre et la Nouvelle-Zélande. J’ai des amis dans tous ces endroits, et devinez pourquoi : je les ai rencontrés pendant mon année Au Pair !

 

Q : Qu’aurais-tu à dire à quelqu’un qui envisage de devenir Au Pair ?

R : ALLEZ-Y ! Si aujourd’hui, vous pensez déjà à partir Au Pair, vous regretterez toute votre vie de ne pas avoir saisi votre chance si vous décidez de ne pas partir. Je sais que c’est un grand pas en avant qui demande beaucoup de courage, mais faites-moi confiance – vous serez fier et heureux d’avoir pris cette décision ! Vivre à l’étranger vous apportera tant d’opportunités et des amis pour la vie, sans oublier un nouveau chez-vous loin de chez vous et une seconde famille ! Je vous souhaite beaucoup de réussite !

Cultural Care Au Pair
Cultural Care Au Pair

Ici Cultural Care Au Pair ! Nous sommes convaincus que les échanges culturels rendent le monde meilleur, donc nous avons fait notre mission d’aider les Au Pairs à vivre des expériences inoubliables aux États-Unis. Quand nous ne sommes pas occupés à aider les Au Pairs à voyager, apprendre et s’épanouir en Amérique, c’est que nous sommes probablement en train de tester des friandises du monde entier et de boire des litres de café.

Les plus populaires

Voir plus de Histoires et Témoignages