• Histoires et Témoignages
Publié le February 19, 2019

Evoluer, changer le monde

Comment l’expérience Au Pair a changé ma vie

Par Melanie Ventura

Nous sommes le 24 octobre 2016, je suis assise dans un avion reliant Mexico à New York et je n’ai toujours pas pleinement pris conscience de ma situation. Ai-je peur ? Suis-je excitée ? Suis-je prête ? Je n’ai aucune idée de ce qui m’attend, mais j’espère que ce sera bien. Je vais vivre avec une famille américaine près de Boston, qui a deux garçons de 8 et 11 ans.

 

Près de deux ans plus tard, nous sommes en septembre 2018. Je quitte le programme dans trois jours, mes bagages sont rangés et je dors sur un matelas pneumatique en bas parce que quelqu’un d’autre est dans ma chambre – ou est-ce sa chambre ? Impossible de jeter un œil sur mes affaires sans pleurer. J’ai encore peur. J’ai construit une vie ici, j’ai une maison, une famille, un nouveau moi… et maintenant je dois laisser tout cela pour commencer une nouvelle vie. Je ne suis plus la même personne arrivée ici il y a deux ans. Je ne peux pas m’attendre à ce que les choses soient comme elles étaient en 2016 simplement parce que j’ai changé.

 

Dans mon pays d’origine, le Mexique, je vivais dans une ville si petite que tout le monde se connaissait. J’ai vécu 18 ans de ma vie en tant que sœur, fille ou petite-fille de quelqu’un. Je n’ai jamais vraiment eu la chance de me présenter en tant que personne. Il y aurait toujours quelqu’un qui connaissait quelqu’un de ma famille et me comparait à eux.

 

Mais pas ici. Lorsque je suis arrivée aux États-Unis et que je suis arrivée à la Training School, j’ai pris une profonde inspiration et dit: “Bonjour, je suis Mélanie”. Et juste comme ça, mon histoire a changé. À partir de ce moment, je serais ce que je voulais être et je ne serais connue que pour ce que je ferais ou dirais.

Melanie

L’une des choses que j’ai jetées à la poubelle dans ma chambre quand j’ai commencé à défaire mes valises il y a deux ans était mon insécurité. En seulement 23 mois, cette pièce m’a vue évoluer plus que je ne pouvais l’imaginer. Je suis passée d’une chenille – une fille si incertaine qu’elle ne porterait pas les cheveux longs détachés – en papillon. Une femme qui ne se regardait même pas dans le miroir avant de partir parce qu’elle était confiante et assurée. Et parce qu’elle ne ressentait plus le besoin d’impressionner qui que ce soit.

 

J’ai commencé à faire de l’exercice. J’ai perdu du poids, je me suis coloré les cheveux mille fois, j’ai changé de style, j’ai porté des sweat-shirts, j’ai commencé à porter un pyjama le matin pour déposer les enfants à l’école et j’utilisais un peu moins de maquillage. Je suis devenue tellement confiante que je voulais juste le montrer d’une manière ou d’une autre. Même mes abonnés sur Instagram ont changé. Je suis passé de 40 abonnés (je suis sûre que 10 d’entre eux étaient du spam) à près de 2 000. Deux mille personnes du monde entier ont en quelque sorte trouvé un intérêt dans ce que je publiais. Ceci est dû aux take overs que Cultural Care m’a permis de faire: Facebook, Snapchat et Instagram (ce dernier est celui qui m’a rapporté le plus d’abonnés).

 

Retour en novembre 2016: Cela fait un mois que je suis arrivée aux États-Unis et j’ai le mal du pays et je suis perdue. Prendre soin des enfants est plus difficile que je ne le pensais. Comment un enfant peut-il crier autant à cause d’un jouet cassé ? “Laisse tomber”, voudrais-je dire. Au lieu de cela, je prends une profonde inspiration et dis: « Tout ira bien. C’est toujours le cas. Même si c’est difficile, il vous suffit de vous concentrer sur les bonnes choses et d’aller de l’avant. C’étaient les mots que j’avais dit à mon Host Kid au sujet de son jouet cassé – mais la vérité est que je me parlais à moi-même. J’ai reconnu le pouvoir de mes mots et la manière dont je pouvais changer la façon dont les choses se déroulaient grâce à la visualisation. J’ai décidé de continuer ainsi et de suivre mon propre conseil : Concentre-toi sur les choses positives et continue d’avancer.

Après de très nombreux défis, je suis ici aujourd’hui en septembre 2018, plus forte que jamais. Je suis extrêmement motivée et excitée de ce qui va arriver. Je suis sortie tellement souvent de ma zone de confort que je ne sais plus à quoi elle ressemblait. Je suis si heureuse et reconnaissante pour tout ce qui s’est passé ces deux dernières années :

 

  • J’ai remporté Au Pair of the Year, un prix que Cultural Care attribue chaque année. Les familles peuvent nommer leurs Au Pairs en écrivant un texte sur les raisons pour lesquelles elles méritent cet honneur. Ensuite, Cultural Care sélectionne 10 finalistes puis le gagnant.
  • Je suis aussi devenue ambassadrisse. Je fais maintenant partie d’un groupe d’Au Pairs qui aident d’autres personnes dans leur processus de venir aux États-Unis – ou, lorsqu’ils sont dans le pays, les ambassadeurs organisent des réunions et travaillent ensemble pour accueillir chaleureusement chaque nouvel arrivant dans leur groupe.
  • J’ai créé une collecte de fonds pour aider les victimes du tremblement de terre du Mexique l’année dernière en offrant un de mes dessins à chaque personne ayant fait un don à une organisation à but non lucratif dédiée aux secours du pays.
  • Je suis allée deux fois à Disneyland avec ma famille d’accueil! C’était ma chance de vivre mon plus grand rêve: je suis une grande fan de Disney!

Melanie

En souvenir de mon expérience ici aux États-Unis, j’ai: une cicatrice au nombril venant d’une opération, de nombreux objets Cultural Care (un sac à dos, un sweat à capuche, une casquette, plusieurs chemises et deux pins avec l’inscription Ambassador of Cultural Exchange) , les oreilles Mickey du meilleur voyage de ma vie, le cœur plein d’amour après avoir trouvé l’amour de ma vie, une belle plaque «Au Pair de l’année» et, plus important encore, l’amour de deux enfants qui ont changé ma vie, mes merveilleux Hosts Kids.

 

Si nous étions en 2016 et que quelqu’un me disait que j’aurais toutes ces choses avec moi d’ici la fin de mon expérience Au Pair, j’aurais beaucoup de difficultés à y croire. Après tout, comment une fille peu sûre d’elle, comme moi, qui manque de confiance en soi, peut réussir tout cela en seulement deux ans?

 

Je n’ai toujours pas résolu le mystère. Je sais juste que tout ce que j’ai fait pendant ces 23 mois a été fait avec tout mon cœur. Je me suis aimée et tout le monde autour de moi autant que j’ai pu. J’ai fait face à mes peurs, j’ai exploré le monde qui m’entoure, je me suis fait des amis du monde entier, j’ai joué au baseball pour la première fois, j’ai parlé en anglais sans craindre de faire des erreurs (même si je les ai faites), j’ai dit “bonjour” à ce garçon mignon à la cafétéria, j’ai fait du sport, j’ai chanté au karaoké et, surtout, dis oui autant que possible. Oui à la vie, oui à l’amour, oui à moi-même. J’ai fait tout ce que je pouvais pour enseigner à mes enfants que tout est possible quand on travaille très dur, et j’ai essayé de leur montrer par exemple que même un inconnu comme moi peut avoir un impact dans le monde – et récolter plus de 5 000 $ pour aider un pays après un séisme – avec persévérance et persistance.

 

Maintenant, mon histoire est entendue par beaucoup de personnes qui viennent ici à la recherche d’aventure. J’essaie d’inspirer le plus de gens possible en leur disant de continuer à travailler fort et qu’en fin de compte, tout ira bien. Être Au Pair n’était certainement pas toujours un travail facile, et j’ai eu quelques moments difficiles, mais je suis restée motivée. Chaque jour, je rappelais à la fillette incertaine qu’elle en valait la peine et qu’elle méritait d’être heureuse.

 

L’Amérique est une terre d’opportunités, j’ai donc profité de cette occasion pour me transformer en la personne que je voulais toujours être. J’ai changé, pour être capable de changer le monde.

 

Je m’appelle Mélanie. Je suis née et j’ai grandi dans une petite ville de Guanajuato, au Mexique. J’ai 21 ans et je vis aux États-Unis depuis environ 2 ans et demi. Je suis une artiste, illustratrice et un grande rêveuse. La vie est une aventure pour moi et je suis si heureuse de pouvoir partager mon histoire et d’inspirer les jeunes à suivre leurs rêves.


Je m’appelle Melanie. Je suis née et ai grandi dans une petite ville de l’état de Guanajuato, au Mexique. J’ai 21 ans et ai vécu aux Etats-Unis pendant près de 2 ans et demi. Je suis une artiste, une illustratrice et une grande rêveuse. La vie est une aventure pour moi et je suis ravie de partager mon histoire et d’inspirer d’autres jeunes à suivre leurs rêves.

Les plus populaires

Voir plus de Histoires et Témoignages

A line drawing of a gumball machine

Partagez votre expérience !

Nous recherchons des personnes passionnées pour contrinuer à la rédaction de notre blog. Envoyez-nous votre histoire aujourd’hui et permettez à d’autres candidats de découvrir la vie Au Pair !

Envoyez votre histoire