• Conseils et Astuces
Publié le May 23, 2019

Étendre votre année Au Pair

Clare, une Au Pair, a prolongé son aventure aux États-Unis avec une nouvelle fam

Par Clare Shepherd

Vous avez donc un peu plus de six mois d’expérience en tant qu’Au Pair et l’email apparaît dans votre boîte de réception vous demandant si vous envisagez d’étendre ou non. Après avoir réfléchi un peu et demandé conseil à toutes les personnes qui, selon vous, devraient participer à votre décision, vous avez décidé de prolonger votre programme de 6, 9 ou 12 mois. Vous êtes sur le point de passer à la phase suivante de votre voyage Au Pair.

 

Je suis passée par tout ce processus il y a environ 8 mois, et maintenant je suis presque à la fin de mon contrat avec ma seconde Host Family. En repensant à mon parcours Au Pair, je vais pouvoir partager avec vous quelques conseils et astuces que j’ai appris tout au long de mon aventure pour faciliter au maximum la transition de votre famille d’accueil de première année à la suivante.

1.Prenez le temps d’évaluer votre famille d’accueil actuelle et soyez honnête avec vous-même sur le fait que le déménagement dans une nouvelle famille est la meilleure option pour vous.

 

Si l’idée de déménager dans une nouvelle famille d’accueil peut vous convenir, assurez-vous de réfléchir à tout ce que votre première famille d’accueil a fait pour vous. Demandez-vous s’ils sont généreux avec votre temps libre, si vous avez des valeurs d’éducation similaires ou si vous les considérez comme votre seconde famille, par exemple. Identifiez également tout ce qui vous déplaît chez eux – peut-être la façon dont les enfants sont disciplinés ou votre emploi du temps. La création d’une liste pour / contre basée sur votre première année d’expérience vous aidera à choisir les questions à poser aux Host Families potentielles pendant le processus de matching.

 

Votre première famille d’accueil a peut-être été parfaite à tous les égards, mais vous souhaitez toujours passer à autre chose. Si tel est le cas, il est important d’être honnête avec vous-même sur les raisons pour lesquelles vous avez besoin d’un changement. N’importe quelle raison qui vous semble logique est une bonne raison – mais savoir pourquoi vous êtes en transition est une étape importante pour que vous puissiez passer dans une famille d’accueil parfaite pour vous.

 

 

2. Une fois dans le processus de matching, demandez tout

 

C’est aussi quelque chose que vous devez faire lors de votre première expérience – mais cela peut être difficile. La première fois, il est difficile de savoir ce qui sera important pour vous lorsque vous vivrez avec une nouvelle famille à des milliers de kilomètres de chez vous. Maintenant, avec une année d’expérience derrière vous, il est plus facile de savoir quelles sont les choses que votre famille d’accueil devrait avoir, ainsi que tout ce qui vous gêne. Lors de votre mise en contact, il est important de faire preuve de politesse et de courtoisie lorsque vous abordez des questions sensibles. Utilisez vos expériences de première année pour avoir la confiance nécessaire pour poser toutes les questions pouvant paraitre stupides. Le fait de poser ces questions pendant la période de transition assurera que votre période de prolongation ne soit pas encombrée de tous les petits désagréments avec lesquels vous vous êtes déjà heurtés.

 

 

3. Si possible, allez voir votre Host Family avant de vous installer chez elle

 

Dans toutes les situations, il n’est certainement pas possible de rendre visite à votre nouvelle famille d’accueil avant d’y emménager – mais si vous le pouvez, présentez-vous et faites l’effort nécessaire. Qu’il s’agisse d’une visite de week-end ou d’un jour, ou que vous passez des vacances plus longues dans une région proche, rencontrer les personnes avec lesquelles vous vivrez potentiellement à l’avance peut être bénéfique. Cela montre votre volonté d’aller au-delà des attentes de leur famille – et donne aux enfants la chance d’apprendre à vous connaître un peu, ce qui signifie que lorsque vous emménagerez, vous ne serez pas seulement un étranger chez eux. Ce sera également une bonne occasion pour vous de voir comment les parents parlent, félicitent et disciplinent leurs enfants. Cela vous donnera plus de chance de vous préparer à ce que l’on attend de vous si et quand vous devenez leur Au Pair.

 

4. La sagesse vient avec l’expérience

 

Lors de la transition vers votre famille d’accueil, vous aurez déjà une année d’expérience Au Pair à votre actif. Au cours des premiers mois avec votre première famille d’accueil, vous avez peut-être douté de vos capacités… mais vous n’en avez plus besoin ! Ayez la confiance nécessaire pour bien commencer votre transition et n’ayez pas peur de tester les outils que vous avez développés au cours de votre première année avec votre nouvelle Host Family. Assurez-vous que toutes les nouvelles techniques que vous voulez essayer avec les enfants sont discutées avec vos Host Parents à l’avance et expliquez dans quelle mesure vous pensez qu’elles sont effectives. Pour les familles d’accueil, l’un des avantages de la prolongation Au Pair est l’expérience apportée. Elles peuvent donc être reconnaissantes de recevoir un point de vue extérieur sur l’éducation des enfants. Encore une fois, il est important d’aborder les sujets sensibles avec politesse et bienveillance, mais si vous pensez qu’une nouvelle méthode peut également convenir à leurs enfants, cela vaut le coup. La connaissance est un pouvoir.

 

5.Avec votre nouvelle famille, vous aurez des problèmes similaires à ceux de votre première famille, mais vous disposerez désormais de meilleures stratégies pour y faire face

 

S’habituer à vivre selon les règles de quelqu’un d’autre, sous le toit de quelqu’un d’autre est un défi. Pendant 12 mois, vous vous êtes adapté au mode de fonctionnement d’une famille d’accueil. Après la transition vers une nouvelle famille, vous devez maintenant vous adapter à leurs horaires et règles. Ce ne sera pas toujours facile. Certaines règles auront un sens et d’autres pas – mais savoir ce que l’on attend de vous et l’exécuter au mieux de vos capacités donnera le bon exemple à vos Host Kids. Au début, tout ne se passera pas bien et, comme vous vous en souvenez, il peut être difficile de s’adapter à un nouveau mode de vie. Mais utilisez ce que vous avez appris lors de votre première année pour éliminer les problèmes le plus tôt possible afin de rendre l’expérience plus facile. La meilleure stratégie pour faire face à tout problème dès le début est une communication ouverte et honnête. Assurez-vous de soulever les problèmes avec votre famille d’accueil et le LCC en temps voulu. Cela leur montrera que vous vous en souciez et que vous essayez de simplifier la vie à tout le monde.

6. Ne comparez pas vos familles d’accueil

 

Cela peut être plus facile à dire qu’à faire – cependant, chaque famille d’accueil aura ses avantages et ses inconvénients, et vous pourrez les aimer toutes les deux. Au quotidien, il est facile de s’enliser dans les petits problèmes de la routine quotidienne tout en regardant votre expérience passée avec des œillères. Cependant, il est important de vous rappeler que, lorsque vous réfléchissez, vous regardez la situation dans son ensemble et bloquez les moments où vous avez fait face à des difficultés. Chaque famille d’accueil est unique – et sur le moment, il peut être facile de comparer ses Host Families. N’oubliez pas que les deux vous ont fourni l’occasion de vivre votre rêve et ont contribué à faire de vous l’Au Pair géniale que vous êtes aujourd’hui.

 

7. N’accablez pas votre nouvelle famille d’accueil avec des histoires de votre ancienne Host Family

 

Vous avez peut-être passé la plus belle année de votre vie avec votre première famille d’accueil. Cependant, vous devez savoir que votre Host Family d’extension ne les connaît pas. Au début, il est difficile de ne pas commencer les phrases avec “Dans ma précédente famille d’accueil…” ou “Mon précédent Host Kid…”, mais il est essentiel de montrer à votre nouvelle famille d’accueil que vous êtes prêt à créer de merveilleux souvenirs avec eux plutôt que partagez simplement des anecdotes sur votre première famille d’accueil. Bien sûr, je ne dis pas que vous ne devriez rien leur dire au sujet de votre première année au pair, mais vous devez plutôt faire preuve de tact quant à la façon dont vous partagez vos expériences avec eux.

 

8. Ne coupez pas les ponts votre ancienne famille d’accueil

 

Après avoir passé 12 mois à tisser des liens avec votre première famille d’accueil, il est important de ne pas les quitter en passant directement à autre chose. Ils savent que vous êtes toujours aux États-Unis et que vous élargissez vos horizons, mais ils se soucient toujours de vous et veulent savoir comment vous allez. Lorsque cela est possible, n’oubliez pas d’envoyer les cartes d’anniversaire à vos anciens Host Kids. De leur envoyer des messages ou vidéos, et de les appeler de temps en temps, ou revenir chez eux pour les voir. N’agissez pas comme leur Au Pair devant votre remplaçante – mais assurez-vous que votre première Host Family sache à quel point vous leur êtes reconnaissant pour tout ce qu’ils ont fait pour vous. Il est presque impossible de vivre si étroitement avec des gens pendant un an et de couper immédiatement tous les liens – les enfants en particulier peuvent trouver cela difficile. Pour vous, les enfants ont été une partie de votre expérience… mais pour eux, pendant toute une année, vous avez été tout pour eux. Ainsi, même si ce n’est pas à votre avantage, restez en contact avec eux et vos anciens Host Parents seront toujours reconnaissants de l’amour et de la joie que vous avez apportés chez eux.

 

La transition d’une famille d’accueil à une autre entraîne de nouveaux défis et solutions, mais il est préférable de vivre l’expérience aussi préparé que possible. Comme tout dans la vie, être Au Pair en extension est beaucoup plus une affaire de voyage et de réussite que de destination. Si vous prenez le temps de créer une transition positive pour toutes les personnes impliquées, vous vivrez une autre expérience inoubliable en tant qu’Au Pair.


Je suis Clare, j’ai 25 ans, je viens du Royaume-Uni et je vis encore mon rêve américain. Depuis 18 mois, je vis maintenant à Manhattan, à New York, avec ma nouvelle famille d’accueil, après 12 mois magiques passés avec ma première Host Family dans le nord de la Virginie. Lorsque je ne m'occupe pas de mes merveilleux Host Kids, on peut me trouver au théâtre, en train de faire la sieste ou de planifier et prendre des vacances. La vie est une aventure et devenir Au Pair était une opportunité que je ne pouvais pas laisser passer.

Les plus populaires

Voir plus de Conseils et Astuces